Démasquer le réel: un essai sur l’objet en psychanalyse, Serge Leclaire, 1971

Le réel ne peut se saisir : il se donne en se dérobant comme angoisse ou comme jouissance. L’ordre des choses (ce qu’on appelle : la réalité) s’établit en masquant le réel, que les différents discours s’emploient à contenir. Sauf celui de la psychanalyse. Car un sceau consacre le dérobement du réel : c’est l’objet de la pulsion tel que la psychanalyse l’a tôt reconnu et tel que J. Lacan l’a conceptualisé comme objet a. Pour démasquer le réel, le psychanalyste doit repérer cet objet – encore plus sûrement qu’il ne doit savoir manier la lettre.

A partir de trois observations, et au long du texte d’un semestre d’enseignement à Vincennes, une question s’impose ainsi comme une suite à celle de Psychanalyser : “être psychanalyste” n’est-ce pas, en définitive, tenir compte du réel ?

Edition Seuil Sciences Humaines, 1971